Les Earthship, ou Géonef en français, sont des habitats autonomes développés par l’architecte américain Michael Reynolds. Ces habitats sont écologiques, faciles à construire et surtout très peu couteux. Les Géonef, d’abord développés au Nouveau-Mexique, se répandent dans le monde entier et même dans les régions les plus extrêmes comme au Québec (voir la vidéo ci-dessous pour plus de précisions) :

La construction est facilement reconnaissable grâce à son architecture pensée avec intelligence. Une grande baie vitrée servant aussi de serre est orientée plein sud. Les murs sont construits avec des matériaux tels que des bouteilles de verre, des pneus et des canettes. En outre, la maison est en partie enterrée, ce qui permet de conserver la chaleur.

Le Earthship n’est idéalement pas raccordé au réseau et ceci est rendu possible grâce à une gestion optimale de l’énergie et des ressources. La maison est équipée de puits canadiens (géothermie), d’une éolienne et de panneaux solaires. La gestion des eaux de pluie est aussi à optimiser ; elle permet d’arroser la serre, tout en servant d’eau potable et sanitaire. La vidéo ci-dessous présente les principes et la réalisation en 3D d’un Earthship typique :

____________________

Inspirés par le design de Mike Reynolds, une bande d’amis uruguayens a décidé d’ouvrir une école autosuffisante en Uruguay.

Pour cela, et avec l’aide d’Earthship Biotecture (l’entreprise de Mike Reynolds), ils ont réalisé leur rêve. Le projet a pris vie à Jaureguiberry, dans un petit village situé à environ 80 km à l’est de Montevideo, la capitale. Le village, qui réclamait une école depuis 25 ans, a accueilli le projet à bras ouverts.

La communauté a réussi à rassembler 5000 bouteilles, 8000 canettes, 2000 pneus et beaucoup de carton, le but étant d’intégrer au maximum les déchets dans la construction. Il a également fallu recueillir du bois, du verre, des réservoirs pour stocker l’eau de pluie ainsi que des panneaux solaires pour produire de l’électricité.

L’équipe de Mike Reynolds, aidée de 80 volontaires provenant de 30 pays, a réalisé la construction. L’école a une superficie de 270 m2, et permet de stocker jusqu’à 30 000 litres d’eau (soit sept mois d’autonomie). Grâce à cette eau, les enfants font pousser fruits et légumes dans la serre, et apprennent ainsi à vivre avec la nature et à la respecter.

L’eau est également considérée potable après plusieurs filtrations et les eaux usées sont réutilisées pour arroser la serre. Grâce à l’enfouissement partiel de l’école, à une connaissance des matériaux utilisés et à la géothermie, la température est maintenue constante tout au long de l’année entre 18 ºC et 25 ºC, ce qui est parfait pour la culture des plantes. Aujourd’hui, 40 enfants étudient dans cette école autosuffisante.

Qu’une telle idée ait suscité assez d’intérêt pour engendrer une aussi belle réalisation doit être considéré comme un grand pas en avant vers un monde plus sensé, écologique et responsable.

Source journal métro

Explications et description du géonef

Si vous voulez commenter ce post, ajouter des précisions ou partager d’autres projets semblables, vous pouvez le faire sur le forum ! 

Merci d’avoir pris le temps de lire jusqu’au bout 🙂

URUGUAY – Earthship et école autosuffisante
5 (100%) 1 vote