Accueil Forums Vos infos optimistes Science et Technologie Bientôt un nouvel antidouleur sans les effets secondaires de la morphine

  • Auteur
    Messages
  • #1532

    Celles et ceux d’entre nous qui ont vécu des hospitalisations lourdes connaissent bien les opiacés… En effet, de nombreux médicaments sont dérivés de cette variété de plantes, permettant aux patients de supporter de fortes douleurs. Malheureusement, les effets secondaires de ces médicaments sont nombreux : problèmes respiratoires, constipation… mais également l’accoutumance à la substance, qui diminue les effets analgésiques et pousse les consommateurs à augmenter la dose, et rend également difficile l’arrêt de la prise.

    Une recherche en cours pourrait apporter une solution à ce problème. Les résultats temporaires, parus la semaine dernière dans la revue Nature, semblent encourageants.

    Une équipe de chercheurs Allemands et Etats-Uniens s’est proposée de trouver une molécule qui ait les effets antidouleurs de la morphine, mais sans ses conséquences indésirables. Ils ont testé des millions de combinaisons par ordinateur, à la recherche d’un composant qui corresponde exactement à un type spécifique de récepteur opiacé situé dans le cerveau et l’épine dorsale.

    Finalement, une molécule a été sélectionnée, la PZM21, qui en est pour l’instant à la phase d’expérimentation sur des rats de laboratoire.

    Les premiers résultats montrent de bonnes performances pour l’action antidouleur, de même intensité de la morphine mais sur une durée plus longue. Les problèmes intestinaux ont disparu, et les difficultés respiratoires associées à l’utilisation de la morphine ont été grandement diminués. De plus, les rats n’ont pas montré de symptômes de manque à l’arrêt du PZM21, alors que c’est le cas pour la morphine ou la codéine. Cela est dû au fait que cette molécule ne stimule pas le passage de la dopamine, ce qui est un moteur pour l’addiction.

    Bien sûr, il manque encore des années de recherche pour vérifier que cette nouvelle substance est sans danger pour les humains, mais si cela s’avérait vrai, la vie des patients ayant des maladies chroniques serait nettement améliorée.

    source image

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 an et 3 mois par Ariane12 Ariane.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 an et 3 mois par Ariane12 Ariane.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.