Bon, je voulais faire un tout petit post pour parler de l’AMAP de Forbach, et je me suis laissé entraîner par le flot. J’ai ajouté du contexte encore et encore parce qu’il avait bon goût et c’est devenu un gros pavé. J’espère qu’il ne sera pas trop indigeste.

Qu’est-ce qu’une AMAP ?

Une Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne est un regroupement de producteurs et consommateurs pour faciliter la vente directe et contribuer à la stabilité financière des producteurs. Cela fonctionne par engagements réciproques :
– les consommateurs s’engagent à prendre une certaine quantité de produits régulièrement, pendant une période définie et à payer en avance pour toutes les distributions. Souvent c’est un panier par semaine pendant quelques mois, mais les détails varient selon les AMAP.
– les producteurs s’engagent à distribuer la quantité prévue aux dates prévues. Par contre, très souvent les maraîchers ne garantissent pas quels légumes exactement seront livrés. C’est un panier correspondant à la valeur prévue, dont le contenu est une surprise à chaque fois.

C’est donc un contrat qui avantage fortement les producteurs, et c’est bien le but. Surtout en maraîchage, où les exploitations reçoivent très peu de subventions comparativement aux céréaliers ou aux élevages. Cela permet de maintenir un revenu fixe aux maraîchers malgré les aléas de la production. En échange les consommateurs ont des produits frais et de saison, et peuvent discuter directement avec les producteurs lors des distributions. Notez qu’une AMAP ne produit pas forcément du bio.

L’agriculture biologique.

C’est certain, un jour je ferai un très long post uniquement sur ce sujet, car malgré les évolutions récentes, il reste encore beaucoup d’incompréhensions et de préjugés. Mais pour l’instant, je vais me contenter de rappeler les points-clés, sur lesquels je reviendrai lors d’un futur article consacré à la bio :
– les aliments bio contiennent moins de résidus de pesticides.
– les doses de pesticides actuellement utilisées sont nocives pour les humains si on considère la chaine de production dans sa globalité. Exemples : la pollution des nappes phréatiques et la dégradation de l’état de santé des agriculteurs.
– dans certaines conditions les aliments bio ont plus de nutriments que les conventionnels. Ce sont des éléments de bon sens, mais c’est un sujet long et très polémique donc il faut le traiter proprement. Attendez mon post sur la bio. 😉
– dans certaines conditions l’agriculture bio soutient fortement la biodiversité. Là encore, il faut un peu de bon sens. La bio industrielle est évidemment moins bonne qu’une exploitation de permaculture bio.
– l’agriculture bio permet à ceux qui nous nourrissent (les agriculteurs), de vivre décemment, en particulier dans les petites exploitations.

Comme je fais de mon mieux pour exercer ma compassion au quotidien, une alimentation bio est pour moi un choix évident. Elle me permet non seulement d’être en accord avec mon propre corps, mais aussi avec de multiples êtres vivants, depuis les agriculteurs jusqu’aux micro-organismes qui contribuent à la fertilité des sols. Je précise que je faisais déjà ce choix quand j’étais étudiant, avec 400€ par mois pour tout payer, y compris ma chambre en cité U. Ce n’est pas une question d’argent, mais de priorité. Quand c’est difficile financièrement, alors on peut commencer par un ou deux produits. Faire de son mieux en pleine conscience et en parler, c’est ça qui compte, la quantité importe peu.

AMAP de Forbach

Habitant en France non loin du laboratoire de physique de Saarbrücken où je travaille depuis quelques mois, je me suis installé à Forbach. J’étais assez déçu de voir que dans un canton de plus de 20 000 habitants, il n’y avait pas un seul magasin bio. Plusieurs mois plus tard, un peu par hasard, j’ai entendu parler de l’AMAP de Forbach et j’ai vu que tous leurs producteurs ont le label bio. J’ai donc tenté l’aventure.

C’est une grande AMAP très dynamique, avec deux maraîchers, deux fromagers, un fruiticulteur (si si, on dit comme ça 😉), un boulanger, et d’autres que j’oublie. Dans cette AMAP sont proposés des contrats de trois mois, pendant lesquels il convient de choisir combien de distributions on veut. Seul un des maraîchers donne un panier surprise, pour les autres producteurs on peut commander les produits que l’on souhaite.

Lors des distributions tout le monde se rassemble, ce qui génère une sorte de petit marché privé, mais sans échange d’argent. Contrairement à certaines AMAP, celle-là ne livre pas à domicile, pour mieux favoriser la création de liens entre les participants. J’ai préféré une distribution tous les quinze jours, n’ayant pas vraiment confiance dans ma capacité à cuisiner assez pour choisir un rythme hebdomadaire. Voici ce que j’ai obtenu lors de la dernière distribution :

exemple panier amap forbach

Légumes, pour 10€
– carottes
– oignons
– tomates
– poivrons
– le machin vert à droite c’est du Curly Kale, ou chou kale. Très bon en soupe par exemple.
– céleri rave

Fromage de chèvre pour 9€90
– de la tomme
– du frais
– le petit pot c’est du frais avec ail et fines herbes, un pur bonheur 😀

Un kilo de pommes 2€50
5 litres de jus de pomme 1€60 le litre

Remarques sur les prix :
– ces prix ne doivent pas être généralisés. Ils sont valables pour des producteurs précis dans une AMAP précise à un moment donné. Le choix du prix peut varier fortement d’une AMAP à l’autre.
– il me semble que pour des légumes bio c’est un prix raisonnable, mais je n’ai pas regardé en détail.
– le fromage est assez cher pour de la vente directe, mais le tarif reste compétitif par rapport à ce que propose, à qualité égale, la grande distribution.
– les pommes et le jus de pomme sont très peu chers. Pour donner une idée j’ai trouvé sur le site d’Auchan du jus de pomme bio à 1€74 le litre et des pommes même pas bio plus chères que celles-ci.

Remarque sur la qualité : tout est excellent ! En conclusion, c’est clairement un investissement, surtout en termes d’organisation et de temps. Mais à chaque repas préparé avec ces produits, d’une part j’ai le plaisir du goût, et d’autre part la joie de savoir que je contribue à optimiser un petit peu le bonheur mondial. 😉

Source – site de l’amap de Forbach
annuaire des AMAP