L’association VRAC (Vers un Réseau d’Achat en Commun) a pour but de fournir des produits de qualité à prix abordables dans les quartiers défavorisés de Lyon. L’idée est simple : acheter en grosse quantité à des producteurs locaux, et faire des distributions groupées dans les quartiers, sans passer par un magasin. En économisant sur les prix de gros, sur les transports, le stockage et la distribution, l’association arrive à proposer des prix impressionnants :
– huile d’olive bio : 5,50€ le litre
– shampoing bio : 4,30€ le litre
– etc

Pour rappel, un shampoing Garnier, même pas bio, c’est dans les 15€ le litre en grande surface. Une huile d’olive AOC de Nice, pas bio, c’est dans les 35€ le litre.

L’association a commencé par discuter des produits et les faire goûter, sans parler des prix, dans des centres sociaux, des MJC, des régies de quartier. Lors de la seconde réunion, on évoque les prix et le fonctionnement de l’association. Et ça a très vite décollé. Actuellement il y a 700 adhérents et l’association a distribué pour 60 000€ de produits l’an dernier ; 100 000€ sont prévus pour cette année.

Preuve qu’il est possible de consommer des produits sains et responsables même avec des bas revenus, en s’organisant un peu. D’ailleurs, cette initiative a été vite comprise par certains puisque des projets similaires sont en train d’être montés à Grenoble, Strasbourg et Bordeaux.

Enfin, rien n’interdit à gens des classes aisées de participer à l’association. Comme les distributions sont toujours dans les quartiers et qu’il faut travailler ensemble pour faire tourner le tout, cela favorise aussi la mixité.

Sources :
le site de l’asso
– Alternatives Economiques n°356, p.26
prix de l’huile d’olive