Les Etats-Unis sont connus pour avoir des forces de l’ordre musclées, qui n’hésitent pas à brutaliser les cibles. Cela génère régulièrement des situations dramatiques, comme dans le cas de Brian Torgerson à Seattle, qui souffrait de schizophrénie et qui avait attaqué son père. Ses parents avaient appelé les autorités pour le placer en hôpital psychiatrique.

A la place, des policiers ont débarqué et l’ont si bien traité qu’il est sorti trois mois plus tard de l’hôpital (précisons qu’il ne s’agissait pas d’un établissement psychiatrique) avec des lésions cérébrales sévères. Mais ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, et les statistiques sont terrifiantes. En effet, pas moins de 900 morts par balles ont été causées par des policiers en exercice durant la seule année 2015 aux Etats-Unis.

Ces situations proviennent principalement de l’entrainement reçu par les forces de l’ordre. Dans le cas Torgerson, les policiers ont affirmé ne pas être dans l’erreur car ils avaient appliqué exactement ce qu’ils avaient appris. C’est pourquoi l’état de Washington soutient une nouvelle méthode, dans le but de former des gardiens de la démocratie, et non des guerriers, comme c’est souvent le cas dans ce type d’institution.

Ce programme favorise notamment l’aspect spirituel par le biais de la méditation. En outre, les policiers sont aussi invités à consigner dans des carnets tous les éléments positifs qu’ils sont amenés à observer. Enfin, l’accent est mis sur une gestion des crises qui privilégie le dialogue, et permet le cas échéant d’immobiliser sans blesser.

Cette nouvelle méthode a surtout pour but d’apprendre à résoudre un conflit ou calmer une situation sans avoir recours à la force. Une approche qui répond à des besoins très courants, mais ne correspondait pas pour autant jusqu’ici à la formation principale des policiers traditionnels, plus axée sur les techniques de combats à main nue ou les entrainements au tir.

Cela fait maintenant trois ans que ce programme est en place. Il semble que ce soit parti pour durer : espérons que l’exemple sera suivi. 😉

Source – en anglais

Source d’un article semblable sur des policiers canadiens 🙂

USA – Des policiers formés à calmer plutôt qu’à brutaliser
5 (100%) 2 votes